12 rue Veuve Lacroix
92250 La Garenne-Colombes
01 42 42 74 76

Heures d'ouverture
Lundi
Fermé
Mardi
9h - 12h et 13h - 19h30
Mercredi
9h - 12h et 13h - 19h30
Jeudi
14h - 18h
Vendredi
10h - 12h et 14h - 19h
Samedi
9h - 14h (1 sur 2)
Dimanche
Fermé
Téléphone 01 42 42 74 76

Remboursement et prise en charge

 

Cela va dépendre de 3 paramètres :
l’âge (traitement démarré avant ou après les 16 ans)
les montants de remboursement de votre mutuelle
le type de bagues ou appareillage choisi.

 

 

 1/ L’AGE

Si le traitement commence avant l’âge de 16 ans

Le coût du traitement est calculé en semestre, (c’est-à-dire par tranche de 6 mois de traitement).
La Sécurité Sociale rembourse jusqu’à 6 semestres maximum de traitement à hauteur de 193,50 euros par semestre.

Le reste est à la charge de votre mutuelle et varie selon votre formule de mutuelle.

Petit exemple :
Imaginons que mon traitement coûte 800 euros par semestre, et que ma mutuelle indique me rembourser 300% du BR.

 

Le BR (base de remboursement de la sécu) est de 193,50 euros, la mutuelle me remboursera donc 3 x 193,50= 580,50 euros
A ces 580,50, il faut ajouter le remboursement de la sécurité sociale de 193,50 euros.
Je serai donc remboursé : 193,50 (de la sécu) +580,50 (de ma mutuelle) = 774 euros au total.

Si le traitement commence après l’âge de 16 ans

Il n’existe pas de remboursement de Sécurité Sociale. En revanche, certaines mutuelles prennent en charge l’orthodontie « adulte ».

Si une préparation orthodontique est nécessaire en préalable à une intervention de chirurgie maxillo-faciale, la Sécurité Sociale peut prendre en charge 1 semestre non renouvelable sur présentation d’un certificat du chirurgien.

2/ Le type de bagues

Le coût semestriel varie souvent en fonction du type de bagues. Les bagues en métal sont moins chères que les bagues céramiques plus esthétiques.

3/ La durée de traitement :


Notre conviction profonde est qu’un traitement doit être le plus court possible. Le bilan d’orthodontie permet de déterminer la période à laquelle l’efficacité de notre traitement va être la meilleure.
La durée dépend principalement de la sévérité du problème de départ. Mais pour 2 individus avec le même problème, elle peut varier selon de nombreux paramètres comme la « dureté » de l’os, le type de musculature, la position de la langue, et bien sur le sérieux du patient concernant son appareil (son observance).

 

Le prix dépend-il du nombre de séances ou du temps passé par séance?

Non. Il est important de bien comprendre qu’en orthodontie, le règlement ne correspond pas à pas à « l’achat d’un appareil », ou par séance, ni en fonction de la durée d’une séance. Le prix correspond à un forfait pour un traitement réalisé le mieux possible. Le nombre de séances ou la durée de chaque séance peuvent être très différentes selon les plans de traitement individualisés et rentrent donc peu en considération.

Faire un traitement précoce permet-il d’éviter une seconde phase de traitement avec des bagues?

Oui … et Non 🙂

Oui, pour certains cas, car le fait de redonner de la croissance et un bon emboitement aux mâchoires, va permettre aux dents définitives de pousser normalement et donc d’éviter un traitement avec des bagues.

Et non, car il ‘agit de 2 types de traitement différents.

  • Le traitement précoce réalisé pendant la période de croissance avec des dents de lait (8-10 ans) permet de corriger un problème de croissance des mâchoires (position et taille). Son objectif n’est pas d’aligner les dents mais de permettre de redonner une croissance normale des mâchoires, de traiter un problème de fonctionnement, et d’éviter les extractions.
  • Le traitement orthodontique (avec des bagues) travaille sur la position Des dents définitives.

Un enfant peut avoir un problème de mâchoires puis plus tard de position de dents définitives, et devoir bénéficier des 2 phases de traitement.
D’autres n’ont besoin que de la première phase qui traite les problèmes de mâchoires, d’autres uniquement de la seconde phase qui traite les problèmes de position des dents.
Enfin, bien heureusement, beaucoup d’enfants n’ont besoin d’aucun traitement!